Ensemble, pour nos enfants

Les membres du Groupe de travail des fondations sur la petite enfance, créé en 2008, ont uni leurs voix pour la première fois dans une lettre ouverte. Ils ont alors appelé les politiciens du Canada à reconnaître l’éducation des jeunes enfants comme un élément essentiel à la construction d’un pays prospère et leur ont demandé les investissements nécessaires pour offrir une éducation de qualité à tous les jeunes enfants au Canada.

Les raisons d’être du Groupe de travail sont multiples : réseau d’apprentissage pancanadien, engagement profond et commun envers les enfants et lien entre neuf fondations au mandat varié.

Notre objectif est simple : offrir à tous les enfants, dès l’âge de deux ans, une éducation de qualité financée avec des fonds publics.

Le Groupe de travail ne sollicite ni n’accepte des demandes de financement. Il se comprend plutôt comme une ressource mise à la disposition de ses membres, qui encourage la collaboration et le partage des connaissances pour améliorer l’efficacité de nos activités philanthropiques au profit des jeunes enfants.

Investir dans l’éducation à la petite enfance 

Malgré les bienfaits démontrés de l’éducation à la petite enfance, seulement un enfant canadien sur deux participe régulièrement à un programme préscolaire.

Le Canada dépense plus de 6 % de son PIB pour la scolarisation obligatoire. C’est pourquoi nous croyons que 1,1 % représente une bien modeste part de notre richesse collective pour offrir une enfance joyeuse à nos plus jeunes concitoyens.


le-point-sur-petite-enfance3.jpg

Le point sur la petite enfance 3

À ce jour, la plus importante réalisation conjointe du Groupe de travail des fondations sur la petite enfance a été la création et la promotion de l’étude Le point sur la petite enfance 3.

Le point sur la petite enfance 3 documente les justifications sociales, économiques et scientifiques sur lesquelles repose l’investissement dans l’éducation de la petite enfance. Elle présente également le Rapport de l’éducation de la petite enfance, qui surveille le financement, les politiques, l’accès et la qualité propres aux programm  es d’éducation de la petite enfance.

misons-sur-nos-jeunes-enfants.jpg

Misons sur nos jeunes enfants

Le Rapport sur l’éducation à la petite enfance 2014 : Misons sur nos jeunes enfants publié le 12 novembre 2014 par l’Atkinson Centre à l’Ontario Institute for Studies in Education de l’Université de Toronto est le deuxième rapport de mise à jour en trois ans.

Les auteurs du rapport évaluent la performance des provinces et territoires selon plusieurs critères, dont l’investissement dans les programmes d’éducation à la petite enfance et de services de garde, tout comme l’accessibilité de ces programmes. De plus, ils comparent les résultats canadiens à ceux d’autres pays développés.

ecincanada-french.jpg

La petite enfance au Canada

BÂTISSONS LE FUTUR : Les données probantes qui appuient l’investissement dans l’éducation préscolaire au Canada.

Alors que les décideurs politiques et les politiciens canadiens sont encore à débattre des bienfaits associés aux investissements en éducation préscolaire, ils devraient prendre connaissance du consensus des chercheurs canadiens fondé sur les études canadiennes et internationales. Ces travaux montrent que l’on peut améliorer les conditions de vie des enfants, ainsi que le bien-être économique et social de notre société en investissant dans l’éducation préscolaire.


Les membres du Groupe de travail des foundations sur la petite enfance comprennent :

atkinson-foundation.jpg lucie-andre-chagnon.gif lyle-s-hallman.png The Lawson Foundation

mwmccain-foundation.jpg jw-mcconnel.jpg muttart-foundation.jpg jimmy-pratt.jpg